un stìck d’esprit seventies*

Des courbes généreuses, un orange flashy, une surface brillante… Le porte-savon Stipson est le digne héritier des productions des années 1970 de la Faïencerie de
Sarreguemines. Clin d’oeil à une époque où le design n’avait pas froid aux yeux, il fera souffler dans votre salle de bain un vent de douce nostalgie.

Stipson est une création d’Elisa Jeanningros, réalisée dans le cadre d’un partenariat entre la Ville de Sarreguemines et le Lycée Loritz de Nancy. Il est produit par les céramistes des Musées de Sarreguemines, dans les ateliers du Moulin de la Blies.

 

* un peu d’esprit des années 1970

L'histoire du projet

Dans le cadre de l’exposition « Faïence Power, les années 1970 à Sarreguemines », les Musées se sont associé avec le Lycée Loritz de Nancy pour proposer au public un objet à l’image de la production sarregueminoise de l’époque.

Les étudiants du BTS design de produits se sont rendus au Moulin de la Blies, où ils ont pu renconter l’équipe et decouvrir les productions et les catalogues de vente de la Faïencerie de Sarreguemines édités dans les années 1970. Il leur a ensuite été demandé de concevoir un porte-savon destiné à trouver sa place dans la salle de bain ou dans la cuisine.
Les étudiants ont présenté leurs projets personnels devant un jury et c’est le porte-savon Stipson, imaginé par Élisa Jeanningros, qui a été retenu.
La mise en production a été réalisée par les céramiste des Musées de Sarreguemines, dans les ateliers du Moulin de la Blies.

La fabrication de Stipson

Stipson est réalisé en faïence, s’inscrivant ainsi dans la droite lignée des productions d’objets d’hygiène de la Faïencerie de Sarreguemines.
La série limitée de 125 pièces a été réalisée par coulage. Cette technique, emblématique des productions industrielles en séries, consiste à verser une barbotine (pâte à faïence liquide) dans un moule en plâtre. Six moules ont été réalisés pour produire les porte‑savons Stipson. Ces derniers absorbent l’eau de la pâte, donnant ainsi corps à la pièce. Après quelques minutes, le céramiste retourne le moule de façon à déverser l’éxcédant de barbotine : de cette opération dépendra l’épaisseur finale de l’objet. Il faut ensuite attendre que les porte-savons sèchent avant de pouvoir y apposer la marque de fabrique "Musées de Sarreguemines" et de les cuire une première fois à 980°C.
À l’ouveture du four, les pièces sont à l’état de biscuits : beiges mats et poreux. Plusieurs couches d’émail doivent être appliquées au pistolet afin de recouvrir uniformément la surface de l’objet. À l’issue de la seconde cuisson - à 1010°C - l’émail révèle toute son intensité et sa brillance.

L'exposition

Les Musées de Sarreguemines invitent le public à découvrir les coulisses de la création du porte-savon Stipson, à travers l’exposition " L’histoire du porte-savon Stipson ", présentée au Musée de la Faïence à partir de sa réouverture et jusqu’au 27 juin 2021.

L’exposition retrace l’histoire du projet et de la production des 125 porte-savons à travers des maquettes, des prototypes et de nombreuses photographies.

Retrouvez les panneaux de l'exposition par içi !

En boutique

Stipson est en vente uniquement dans les boutiques des Musées de Sarreguemines au prix de 20€. Nous restons à votre disposition pour tout renseignement par mail à l'adresse museum@mairie-sarreguemines.fr ou au 03 87 98 93 50.