Exposition “Terracotta Domestica”

Détails

  • vendredi | 23 juillet 2021
  • Moulin de la Blies 123 avenue de la Blies 57200 Sarreguemines
  • 03 87 98 93 50

 

La terre cuite à l’honneur…

Les Musées de Sarreguemines vous invitent à découvrir l’univers à la fois sensible, ludique et poétique d’Atelier Polyhedre à travers l’exposition « Terracotta Domestica » qui met à l’honneur leur matière de prédilection : la terre cuite. Le duo d’artistes aime jouer avec les codes traditionnels. Ils expérimentent, répètent les formes, les assemblent, les déclinent pour troubler notre perception.

Cette exposition, à l’image des réalisations d’Atelier Polyhedre, est une invitation au voyage. La terracotta, terre humble généralement présente dans le paysage, effectue un surprenant glissement vers le cadre domestique. Elle prend la forme de consoles, de vases, de carafes… On se laisse transporter par le contraste entre cette terre chaude, brute, et l’émail d’un bleu profond – parfois poussé jusqu’au noir – qui vient apporter aux pièces une profondeur incroyable, évoquant tantôt la délicatesse de la laque japonaise, tantôt la profondeur des océans ou du cosmos.

Créé en 2007 par Baptiste Ymonet et Vincent Jousseaume, Atelier Polyhedre est un studio de création et de production de céramique dont la démarche s’inscrit aux frontières des arts plastiques et des arts décoratifs à travers une approche expérimentale et artisanale du matériau.
L’exposition Terracotta Domestica propose une immersion dans l’univers de l’atelier en s’appuyant particulièrement sur la faïence rouge, matériau de prédilection, autour de deux axes : une partie consacrée aux vases et une seconde qui présente une sélection de pièces à caractère mobilier.

La faïence rouge, qui reste une terre humble utilisée beaucoup pour des éléments de construction comme les briques ou les tuiles, entre ici dans le paysage domestique à travers des objets qui participent de notre quotidien, d’où le titre choisi.

Une argile laissée à l’état brut le plus souvent pour exprimer son fort potentiel et ses différentes qualités : sa couleur, sa finesse et sa belle captation de la lumière et des ombres. Elle est émaillée parfois pour l’usage ou la création de contrastes en couverte, noire ou bleu de Sèvres.

Depuis le départ, les vases sont des typologies régulièrement exploitées dans la production de l’atelier avec à chaque fois un enjeu de recherche formelle et instinctive pour insuffler du sens à ces contenants.
La seconde partie traite cette fois davantage de l’espace et présente une sélection de propositions où la céramique se déploie et prend des fonctions moins attendues. Différentes consoles murales, objet de prédilection pour le duo, y seront notamment présentées. La question du multiple est aussi abordée à travers des ensembles qui pourraient s’étendre possiblement sans début ni fin.
L’exposition mettra aussi en avant les techniques de production utilisées par l’atelier, en particulier l’usage des moules et le coulage en barbotine, une pratique utilisée à la fois comme moyen de reproduction et de création, entre répétition et variation. Une pratique qui permet également une approche modulaire dans la réflexion sur les objets.

 

Après des études aux Beaux Arts de Tours pour Baptiste Ymonet et de Nantes pour Vincent Jousseaume, ils créent Atelier Polyhedre en 2007 suite à leur première participation au salon Maison&Objet. En 2011 plusieurs séries sont visibles au sein de l’exposition « Circuit Céramique » au musée des Arts Décoratifs de Paris puis une première exposition monographique est présentée lors de la biennale de Vallauris en 2012. Ils seront lauréats de la Villa Kujoyama à Kyoto en 2017 et présenteront un ensemble de pièces pour l’exposition « L’expérience de la couleur » à Sèvres – Cité de la céramique lors de cette même année.

> Découvrez ici un extrait du catalogue de l’exposition <