Barbotine

Ce terme recouvre plusieurs réalités dans le domaine de la céramique.

1) il désigne l’argile liquide qui est utilisée dans la technique de coulage.

2) il correspond aussi à une technique décorative utilisant l’argile liquide à laquelle on peut ajouter différents colorants pour obtenir une palette de peintures.

3) C’est aussi l’objet décoré par ce procédé puis glaçuré.

Barolet

Petit ustensile à réservoir et à bec, utilisé pour répartir en filet des engobes dans la décoration de certaines céramiques.

Biscuit

Pâte de faïence cuite une première fois et non recouverte d'un enduit vitreux. Désigne aussi par extension l'objet en cette matière.

Chamotte

Terre cuite réduite en poudre que l'on ajoute à la pâte comme dégraissant.

China

Variété de faïence fine feldspathique produite par Sarreguemines à partir de 1867 environ. Sa pâte, très blanche, contient du kaolin pour 40 % de sa composition et sa glaçure est particulièrement dure. En Angleterre, le terme China désigne la porcelaine.

Chromolithographie

Procédé d'impression d'un motif par l'emploi successif de différentes pierres lithographiques correspondant chacune à une teinte définie

Cailloutage

Variété de faïence à pâte blanche réalisée en mélangeant aux terres argileuses des cailloux de silex ou de quartz calcinés et finement broyés.

Carmélite

Variété de faïence fine colorée en brun-rouge dans la masse et recouverte d'un enduit vitreux transparent.

Cristallisations

Effet décoratif obtenu par la présence de petits cristaux à la surface d'une glaçure. Ceux-ci apparaissent autour des noyaux métalliques lors d’un palier de température en fin de cuisson.

Décor cloisonné

Procédé de décoration mettant en œuvre des filets en relief (cloisons) réalisés avec des engobes vitrifiés ; ils forment des plages dans lesquels on pose des émaux de couleurs.

Décor de grand feu

Décor fixé lors d'une cuisson à haute température (900 à 1000°) au cours de laquelle le décor et l'émail sont cuits en même temps.

Décor de petit feu ou feu de réverbère

Décor fixé lors d'une cuisson à basse température (vers 800°) sur une pièce ayant déjà subi la cuisson de l'émail.

 Dégraissant

Matière introduite dans l'argile trop plastique ou « grasse » pour l'amaigrir et la rendre plus facile à travailler tout en lui conférant une plus grande résistance mécanique.

Décor à contour cerné

Décor dont les plages colorées sont délimitées par un contour noir ou bistre.

Email

Enduit vitreux opacifié le plus souvent à l'étain.

Enduit vitreux

Terme général désignant les différents types de revêtement, proches du verre, obtenus par la fusion de la silice au moyen de fondants. On en recouvre les céramiques afin de les rendre imperméables et leur conférer un aspect séduisant. L’enduit porte le nom de glaçures, couvertes ou encore émaux selon sa composition.

Engobe

Revêtement d’un objet céramique prenant la forme d’une mince pellicule d’argile. Celle-ci est posée généralement à l’état liquide (une barbotine) à la surface de l’objet cru afin de lui conférer un aspect uni. L’engobe peut aussi être coloré et constitue ainsi une partie du décor.

 Feldspath

Roche constituée de silicates d'alumine. C'est un des fondants utilisés dans la fabrication de certaines faïences fines, des grès et des porcelaines. Son altération dans la nature est à l'origine du Kaolin.

Faïence

Produit céramique à structure plus ou moins poreuse, opaque, recouverte d'un enduit vitreux qui la rend imperméable. On distingue habituellement la faïence stannifère émaillée de la faïence fine à pâte blanche glaçurée.

Faïence stannifère

Faïence à pâte poreuse souvent colorée d'une manière naturelle par les matières ferrugineuses contenues dans l'argile qui constitue sa pâte. Le biscuit est masqué par un enduit vitreux blanchi et opacifié par l'oxyde d'étain (l'émail).

Faïence fine 

Produit céramique à pâte généralement blanche, recouverte d'une glaçure transparente. Il en existe plusieurs variétés qui portent, selon les compositions et la porosité, les noms techniques de terre de pipe, de cailloutage, faïence feldspathique et des appellations commerciales comme Opaque, faïence anglaise, China, terre de fer, granite.

Fondant

Adjuvant le plus souvent minéral permettant de baisser la température de fusion de certaines roches : oxyde de plomb, borax, chaux, calcaire, feldspath.

Glaçure

Enduit vitreux à base de silice et d'oxyde de plomb, translucide, incolore ou coloré par des oxydes métalliques.

Grès fin

Variété de céramique à structure fine, compacte, imperméable, vitrifiée et opaque dans laquelle entrent des fondants. Le grès fin est cuit à haute température.

Impression par transfert

Technique utilisant une plaque de cuivre gravée et encrée qui, passant sous une presse, imprime un décor sur une feuille de papier Joseph. Le motif est ensuite reporté sur le biscuit à décorer en frottant le revers de la feuille.

Jasper ware

Expression anglaise désignant la production de grès fin de Wedgwood coloré dans la masse ou engobé, souvent décoré de fins motifs en bas-relief appliqués à la surface des objets.

Kaolin

Argile très blanche, riche en silicate d'alumine, utilisée dans la fabrication de la porcelaine et des faïences fines supérieures. Il est le résultat de l'altération du feldspath.

Lustre

Technique de décoration appliquée sur glaçure ou émail, conférant à la surface un reflet brillant et métallique souvent irisé ; on utilise pour ce faire un mélange de souffre et d’oxydes métalliques divers (de cuivre ou d'argent par exemple) pour obtenir l'effet désiré. La cuisson de cette composition se fait lors d'une cuisson réductrice, c'est à dire pauvre en oxygène.

Majolique

Il s'agit d'une faïence dont le biscuit, couvert d'un émail laissé cru, reçoit un décor peint qui est ensuite revêtu d'une glaçure transparente. La technique est apparue en Méditerranée occidentale à la fin du Moyen Age (en Espagne notamment) et, transitant par Majorque, elle est adoptée par plusieurs centres italiens au XVIème siècle d'où elle se diffuse enfin dans toute l'Europe.

Majolica

Procédé décoratif mis au point en Angleterre (notamment chez Minton) au milieu du XIXème siècle, utilisant des glaçures colorées et jouant sur les reliefs et les creux pour faire varier la tonalité.

Marbrure

Effet décoratif imitant les veinures en bandes de certaines roches aux teintes ou tonalités mélangées comme dans le marbre ou l'onyx. Il est obtenu selon différentes techniques : le mélange dans la masse de plusieurs argiles de couleurs différentes ou le mélange dans l'émail superficiel d’oxydes de couleurs et de densités différentes.

Opaque

Désignation commerciale d'une faïence fine blanche de Sarreguemines qui contient dans sa masse près de 25 % de Kaolin. Il s'agit d'une abréviation de porcelaine opaque. Cette appellation est revendiquée par les faïenciers depuis le début du XIXème siècle pour venter auprès de la clientèle la blancheur de la pâte. Le produit et la marque apparaissent au milieu des années 1850.

Terre de Naples

Variétés de faïence fine dont la pâte est colorée en jaune.

Terre de pipe

Variété de céramique à pâte tendre et blanche réalisée en mélangeant à des terres argileuses du calcaire, de la craie ou de la marne cuisant blanc.

 

Source : DECKER, Emile. Les faïenceries de Sarreguemines, 217 ans d’aventures industrielles. Edition Musées de Sarreguemines, Sarreguemines, 2018.